Et si, enfin, c’etait le regard des autres meufs qui comptait le plus ?

Et si, enfin, c’etait le regard des autres meufs qui comptait le plus ?

Par Tifenn Duchatelle

S’habiller pour plaire. a qui ?

Choisir un vetement le matin, oui, mais concernant qui ? Pour soi-meme ? Pour un homme ? Et si, enfin, c’etait le regard des autres filles qui comptait le plus ? Analyse et temoignages.

Par Tifenn Duchatelle

Scene d’la « life conjugale »

Scene de la « vie conjugale ». Dans votre grand magasin parisien, une jeune femme en pleine crise de doute : tunique babydoll ou jean extralarge ? En assistant zele, son fiance tranche : la jupe ! Un quart d’heure apri?s, les memes a la voiture avec. le jean. L’avis du garcon ? Zappe. Un vent de rebellion feministe soufflerait-il chez des fashionistas ? Meme jamais. « Ca se passe tout le temps comme ca, resume J’ai vendeuse. Les meufs demandent son avis a un fiance Afin de enfin faire exactement le contraire ! » J’ai verite sort d’une bouche des vendeuses. Si nous sommes capables de courir l’equivalent du Marathon de New York Afin de trouver « le » bon jean ou si, chaque matin ou presque, un drame se joue devant le miroir, ce n’est pas pour le ravissement visuel du male. Ou si peu. « Une copine s’habille Afin de plaire. Mais pas toujours a toutes les http://www.datingmentor.org/fr/sites-de-rencontres-sportives hommes, constate le psychiatre Samuel Lepastier. En fera, elle ne s’habille nullement Afin de draguer quelqu’un en particulier, mais Afin de seduire en general. »

Seduire qui ? En theorie : elle-meme

Seduire qui ? En theorie : elle-meme. Et en pratique : nos filles ! Amies, ennemies, voisines, passantes, quel que soit, inconsciemment, dans le cerveau, ca fait tilt : fille egale rivale. „Et si, enfin, c’etait le regard des autres meufs qui comptait le plus ?“ weiterlesen